Booking.com

La Thaïlande fait partie des destinations de voyage préférées des français, à la recherche de dépaysement culturel, de soleil à un bon prix. Si de nombreux touristes découvrent le pays chaque année, un grand nombre y retourne une deuxième, troisième, quatrième fois car ils sont tombés sous le charme de la Thaïlande.

Certaines de ses personnes y vivent même toujours actuellement mais malgré les années passées là-bas, ils restent des « farangs » aux yeux de la population locale.

Qu’est-ce qu’un farang ?

Si l’origine du terme diffère parfois selon les sources (la plus commune serait que le mot vienne du terme « français »), le sens reste toujours le même. Il désigne tous les personnes de couleur blanche (dont les français), et plus généralement les farangs (se dit FA – LA – GN) désignent les occidentaux.

Qui dit occidentaux dit forcément occident => culture occidentale => coutumes et traditions différentes. Ainsi, il n’est pas rare que les étrangers soient plus ou moins pointés du doigt lorsqu’ils commettent des impairs, comme par exemple lorsqu’ils rentrent dans un temple sans se déchausser. Ils seront alors traités de « farangs ».

Le terme peut avoir une connotation négative.

Une différence entre les farangs et les thaïlandais ?

Outre la différence culturelle, les farangs et les thaïlandais n’ont pas le même statue dans le pays. Cette différence de statue se voit dans les lieux de cultes et les sites touristiques, au moment de l’entrée. En général, le farang paye sa place plus chère qu’un thaï. Sans doute parce que les touristes ont des ressources financières plus importantes.

Si, à priori, il n’est pas bon pour un occidental d’aller et/ou de vivre en Thaïlande, le pays conserve une certaine attraction.

Pourquoi les farangs décident de vivre en Thaïlande malgré tout

Le cadre de vie

La Thaïlande possède de nombreux atouts :

  • Des paysages à en couper le souffle
  • Des températures chaudes toute l’année
  • Le soleil et des plages

Soit un radical changement pour nous, européens.

Le coût de la vie

Surtout, les prix sont très abordables. Avec deux euros, vous pourrez vous restaurer à l’extérieur facilement dans un des nombreux bars et restaurants de rues. Avec une dizaine d’euros, vous pourrez vous reposer dans un logement confortable et décent. Avec une centaine d’euros, vous pourrez même vivre pendant un mois ! (hors hébergement, bien entendu).

Cette abordabilité a d’ailleurs séduit un certain nombre d’expatriés français, et notamment des retraités, à la recherche d’un endroit pour vivre à bas prix.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here