Booking.com

Tout comme le muay thai, le sepak takraw est un sport national de la Thaïlande. Parfois appelé le « kick volley » Ce sport collectif se rapproche du volley mais à l’inverse de ce dernier, les joueurs jouent principalement avec leurs pieds, leur tête, leurs épaules et leurs genoux.

Un peu d’histoire

Les origines du sepak takraw sont encore entourées de mystère de nos jours. Pour certains, le sport viendrait de l’Indonésie où les enfants du sultan Mansur Shah jouaient au cours du XVème siècle.

Pour d’autres, le sepak takraw daterait de la fin du XVIème siècle, sous le règne du Roi Naresuan. À l’époque, il se pratiquait sur un terrain en forme de cercle et ce n’est qu’après le début des années 1740 que ce sport s’est joué comme en 2014, c’est-à-dire sur un terrain rectangulaire.

Mais toutes ces histoires ont un point commun : c’est dans les années 1940 que le sepak takraw s’est réellement popularisé dans les pays de l’Asie du Sud-Est.

Les règles

La popularisation du kick volley coïncide avec la mise en place de la réglementation. En voici les principales :

  • La taille du terrain est de 13,40 m de longueur et de 6,10 m de largeur, séparé par un filet (il s’agit de la même taille que les terrains de badminton
  • La balle synthétique fait entre 40 et 43 cm (un peu plus petit qu’un ballon de hand)
  • Chaque équipe est composé de 3 joueurs
  • Un match se dispute en 2 sets de 15 points gagnants

Le terrain du sepak takraw

Au service, le Tekong (le serveur) sert avec le pied, tout en conservant au moins un pied dans le cercle. Chaque équipe peut toucher la balle 3 fois au maximum.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here