Booking.com

Situé au sud-est de l’île, Phuket Town est la capitale de la province du même nom et compte près de 100 000 habitants. C’est à 30 km au nord de la ville que se trouve l’aéroport international de Phuket. Une petite pause bienvenue pour changer de la plage : visiter Phuket Town, pour un moment édulcorée et loin de l’agitation de Patong.

phuket-town-old-towncrédit

L’histoire de Phuket Town

La ville a été fondée au 1er siècle avant JC par des marchands indiens. Au 19 ème, Phuket Town attire des travailleurs et marchands chinois et malais venus exploiter les mines d’étain. Grâce à sa proximité avec la terre ferme, c’est au 20 ème siècle que Phuket Town connait un essor économique : commerce, exploitation de l’étain et développement de son port qui accueille des navires du monde entier.

Si vous vous baladez dans les rues de la vieille ville, vous pourrez y observer ses anciennes maisons de style colonial sino-portugais mélange des influences chinoises et occidentales. Avec ses temples chinois et Thaï, ses marchés de rues populaires, Phuket Town a su conserver ses coutumes et traditions issues de ses racines multi-ethniques.

Aujourd’hui, l’île est surtout apprécié pour ses plages et son économie est largement tourné vers le tourisme. D’ailleurs l’aéroport de Phuket se classe 2 ème aéroport le plus fréquenté du pays.

phuket-town-vegetarian-festivalsource

Le saviez-vous ?

En octobre pendant 9 jours chaque année, a lieu le Vegetarian Festival. C’est un festival d’origine chinoise qui avait pour vocation de protéger de la malaria. Aujourd’hui, la nourriture végétarienne et saine sont à l’honneur excluant viandes, café et alcool. Vous y verrez aussi des suppliants religieux effectuant des rituel de dévotion : marches sur braises ardentes, couteaux et tiges métalliques perçant certaines parties du corps…

C’est à l’hôtel On On qu’a été tourné certaines scènes du film La Plage, en reconstituant le quartier de Khao San Road de Bangkok.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here